Quel sirop peut on utiliser pour évacuer les glaires ?

Quel sirop peut on utiliser pour évacuer les glaires ?

Les glaires sont un type de mucus, un liquide épais et visqueux sécrété par la muqueuse du nez. Ce dernier en situation normale protège nos organes tels que la bouche, les bronches, l’œsophage, l’utérus, le pharynx contre les attaques éventuelles. Lorsque la muqueuse est attaquée, pour se défendre, l’organisme secrète un liquide différent du mucus appelé glaire. Ces sécrétions ont donc une fonction importante de protection pour l’organisme. 

La production en excès de glaires est donc un symptôme de présence d’infection ou de pathologie respiratoire nécessitant une consultation médicale. Il faut donc s’en débarrasser à travers des remèdes efficaces. Voici présenté de manière exhaustive ce signe physique et les sirops pour l’évacuer.

Qu’est-ce que la glaire  ?

Les glaires sont des liquides épais et visqueux utiles, car elles humidifient, réchauffent l’air et filtrent les microparticules pour protéger les poumons. Ce sont des sécrétions a priori normales qui aident l’organisme à évacuer les intrus par divers organes internes. Les glaires sont translucides et ne s’infecte de pus que si l’irritation dure. Elles font partie de ce qu’on appelle expectorations. En cas de toux grasse, on retrouve plus le mucus épais et la glaire.

Les glaires sont des sécrétions vaginales, gastriques et salivaires. Elles sont donc aussi bien sécrétées au niveau des poumons, qu’au niveau des systèmes digestif et reproducteur.

Rôle des glaires

Il s’agit d’un liquide composé de 95% d’eau, de sels, de glycoprotéines et de protéines. Les protéines contiennent de la mucine. Les glaires sont des barrières de nature physique et immunologique pour empêcher les particules inhalées toxiques et les virus et bactéries de s’introduire dans les organes.

Elles sont composées de glycoprotéines formant un maillage serré favorisant le barrage des microbes qui se posent sur les voies respiratoires. Les microbes piégés sont éliminés grâce aux cils vibratiles qui sont comme des protecteurs de la paroi intérieure des voies respiratoires. Les glaires remontent donc dans l’œsophage pour être expectorées sous forme de salives.

Causes et manifestation de la glaire

Les causes fréquentes d’hypersécrétions bronchiques sont l’œdème pulmonaire, le tabagisme, la fibrose pulmonaire, la bronchite, la tuberculose et bien d’autres. La glaire contient des débris cellulaires et des microorganismes qui peuvent lui faire changer d’aspects et de couleurs. Quand les glaires sont en grandes quantités, elles perturbent les échanges dans les poumons et empêchent l’élimination efficace des bactéries. 

L’hypersécrétion de glaires étant parfois liée au tabagisme, une désintoxication pourrait calmer l’irritation et restaurer l’épithélium pulmonaire sain. Pour les maladies plus graves comme la bronchopneumopathie chronique obstructive ou la mucoviscidose et l’asthme, une prise en charge professionnelle s’avère indispensable.

Quel sirop pour évacuer les glaires ?

Quel sirop pour se débarrasser des glaires ?

De façon automatique, pour éliminer les glaires, il est d’abord conseillé de faire le lavage de nez avec du sérum physiologique et de se moucher régulièrement. Aussi, il est conseillé de boire beaucoup d’eau et de faire des inhalations de vapeur d’eau chaude. Mais lorsque les douleurs persistent et s’accompagnent de rhume, toux grasse ou toux sèche, de grippe et de symptômes aigues de pneumonie, il est conseiller de consulter un médecin ou pharmacien qui prescrira un sirop efficace compte tenu de la gravité des pathologies respiratoires.

Exomuc 200 mg

C’est le sirop le plus efficace pour éliminer efficacement les glaires. Il est indiqué en cas d’affection respiratoire récente avec difficulté à expectorer. C’est une prescription médicale pour les adultes et les enfants de plus de sept ans contre la toux grasse afin de nettoyer les bronches. La substance active de ce sirop granulé pour usage oral est l’acétylcystéine. Il se prend après dissolution des granulés dans un verre d’eau et ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes. Il est aussi déconseillé aux personnes allergiques à l’acétylcystéine.

En complément de ce traitement expectorant, il est recommandé de boire beaucoup d’eau pour hydrater les sécrétions et humidifier l’air à une température normale.  

Lysopaine ambroxol citron

Lypsopaine ambroxol citron est un médicament d’allopathie sans sucre destiné au soulagement de maux de gorge aigus. C’est une pastille édulcorée au sorbitol et au sucrose qui exerce un effet anesthésique local. Il est utilisé pour le traitement des lésions cutanées, affections et autres pathologies intercurrentes qui peuvent débuter avec des signes non spécifiques. Il peut engendrer des effets indésirables tels que l’hypoesthésie buccale, pharyngée, l’indigestion, l’otite, les infections bactériennes, vomissements, réactions allergiques et autres.

Bénylin extra puissant ou dextrométorphane

C’est un médicament en vente libre appartenant à un groupe appelé antitussif. Il a pour effet d’éradiquer les toux sèches et quinteuses. Il prend en charge la toux associée à la grippe, au rhume, aux affections bronchiques et la fièvre. Il est important de respecter les posologies prescrites pour éviter les risques de problèmes de foie puisque c’est un produit qui contient assez d’acétaminophène. Il peut être pris sans nourriture et est déconseillé si vous avez des allergies liées aux composantes du médicament.

La guaifénésine

Encore appelée guaiacolate c’est l’expectorant médicinal le plus utilisé dans les sirops et autres médicaments contre la toux. Elle est utilisée dans le traitement des toux grasses et du rhume. Durant un rhume ou une infection respiratoire, les voies respiratoires deviennent infectées et produisent des mucosités qui obstruent les poumons en causant une congestion, des essoufflements et une toux grasse. Elle permet d’éclaircir, de séparer les mucosités et de les  expulser en toussant. 

Par ailleurs, le miel, la vapeur, le thé vert et la menthe poivrée sont des exemples d’expectorants naturels à l’instar de la guaifénésine.

Coquelusedal Enfant

C’est un médicament sous forme de suppositoire qui contient des extraits hydroalcooliques mous de Gelsemium. Il est utilisé pour traiter les affections bronchiques aigues bénignes. Le mode d’administration est la voie rectale. Il est administré aux enfants de moins de 30 mois qui fréquentent des collectivités où les virus se transmettent rapidement. Il est destiné à prévenir les affections dont les signes apparents sont le nez qui coule, le nez bouché, légère toux, fièvre, inflammation de fosses nasales et rhinite indésirable. Il existe aussi des remèdes de grand-mère comme le radis noir fait à base d’oignon pour prendre ces symptômes en charge chez les enfants. 

You might also like